Comment bien choisir : ERP généraliste ou ERP Métier ?

Qu'est-ce qu'un ERP ?

Un ERP (Enterprise Ressource Planning) ou PGI en français (Progiciel de Gestion Intégré) est une solution logicielle permettant de gérer les principaux processus de l’entreprise (gestion comptable et financière, gestion des stocks, gestion des achats, gestion commerciale, gestion de production, …). La centralisation et l’unicité des données, ainsi que la circulation de l’information en temps réel au travers de workflow dans l’entreprise en sont des atouts majeurs.

Deux philosophies de solutions d’ERP s’offrent aux entreprises, à savoir :

  • Des solutions généralistes, dites horizontales, et pouvant couvrir et s’adapter à tout domaine d’activité
  • Des solutions orientées métiers, dites verticales et adaptées à des process spécifiques à des secteurs d’activités

Comment bien choisir : ERP généraliste ou ERP Métier ?

Un ERP horizontal constitue une solution généraliste conçue pour s’adapter, par paramétrage, au plus grand nombre de profils d’entreprises (taille et nombre d’utilisateurs, domaine d’activité, nationale ou internationale).

Il permet de déployer et de couvrir l’ensemble des processus de gestion de l’entreprise sans multiplier les progiciels distincts et les interfaces associées. Sa richesse fonctionnelle est très large et fait par ailleurs régulièrement l’objet de mises à jour (correctives et/ou évolutives).

De plus, de nombreux ERP généralistes sont les produits d’éditeurs très bien identifiés sur le marché et disposant d’une notoriété rassurante.

Un ERP vertical est lui conçu spécifiquement pour un secteur d’activité précis et va donc concerner uniquement les entreprises d’un domaine donné, par exemple l’agro-alimentaire, la gestion immobilière, le retail, … Toutes les tailles d’entreprises (TPE, PME, ETI, GE) peuvent recourir à une solution logicielle verticalisée.

Les contraintes de l’activité sont prises en compte nativement et sont déjà pré-paramétrées lors de la mise en place de l’ERP. Pour citer quelques exemples dans l’agro-alimentaire, nous pouvons évoquer la gestion des UVC, des nomenclatures d’assemblage, de la découpe, de l’équilibrage des matières, la traçabilité, des DLC, DLUO, …

À noter cependant que certains ERP généralistes disposent aussi de solutions verticalisées conçues sur le socle de l’ERP. Ces solutions sont développées / paramétrées directement par l’éditeur ou bien par des partenaires intégrateurs certifiés. De fait, les montées de version sont logiquement prises en compte dans la roadmap de l’éditeur et bénéficient ainsi des évolutions techniques de l’éditeur.

Avantages et inconvénients d'un ERP généraliste

Les principaux atouts d’un ERP généraliste résident dans :

  • La pérennité des éditeurs disposant d’une importante base clients
  • Une solution complète intégrée et un spectre fonctionnel le plus large (Comptabilité générale et analytique, Administration des ventes, Gestion de la relation client - CRM, Gestion des stocks, Gestion d’entrepôts - WMS, Flux intercos, ...)
  • Un nombre limité d’interfaces
  • Une base de données et un référentiel unique pour une couverture fonctionnelle extrêmement large
  • Des processus transversaux pré paramétrés
  • Une intégration native des flux physiques et financiers (fiabilité et rapidité d’obtention de l’information pour le pilotage financier)
  • La richesse du paramétrage et les personnalisations associées
  • La modularité de la solution

Cependant, quelques contraintes liées à l’utilisation d’une solution horizontale sont à souligner :

  • Une solution moins spécialisée et moins proche du métier, qui implique un paramétrage plus complexe et parfois insuffisant en profondeur, d’où le recours à plus de solutions de contournement et/ou développements spécifiques
  • Une solution à priori plus coûteuse (charge de mise en œuvre plus importante, coûts logiciels liés au nombre très important de modules)
  • Un intégrateur et des consultants souvent moins spécialisés dans le domaine d’activité du client

En conclusion, une solution généraliste peut présenter de nombreux avantages. Elle permet de couvrir de la manière la plus large possible l’ensemble des besoins de gestion de l’entreprise (de la gestion comptable, aux ventes, stocks, production, gestion des contrats, CRM, …). De plus, elle est proposée la plupart du temps sous forme modulaire. Elle reste donc flexible et personnalisable. Au fur et à mesure des besoins exprimés, des modules complémentaires du progiciel de gestion peuvent donc être installés sans nécessité de développer de nouvelles interfaces.

Toutefois, avant toute sélection de progiciel, il convient d’établir un cahier des charges précis et détaillé :

  • De l’ensemble des fonctionnalités clés et à haute valeur ajoutée pour l’entreprise
  • Du lotissement envisagé pour la mise en place de l’ERP. En effet, compte-tenu de l’ampleur de la couverture fonctionnelle, un déploiement en plusieurs lots est souvent requis

Grâce à la forte expérience de ses consultants, Next Decision peut vous aider dans l’élaboration du cahier des charges, de la recherche de l’ERP et de la stratégie de déploiement.

Avantages et inconvénients d'un ERP vertical

Les principaux atouts d’un ERP vertical résident notamment dans :

  • Un paramétrage et une mise en œuvre du projet plus efficientes (délais d’implémentation plus courts)
  • Des fonctions et processus opérationnels déjà existants, qu’il ne sera donc plus nécessaire de créer et paramétrer
  • Une efficacité, une agilité et une productivité plus forte des métiers qui disposeront à la fois de fonctionnalités complètes et intégrées, et d’une prise en main plus rapide
  • La prise en compte des réglementations spécifiques (normes et directives) au domaine d’activité de l’entreprise
  • Un reporting et des tableaux de bord conçus en fonction des spécificités métiers
  • La connaissance forte de l’éditeur / intégrateur du domaine d’activité de l’entreprise cliente, et donc de ses besoins métier
  • Un coût d’intégration optimisé du fait de la rapidité de mise en place des paramètres de la solution

Cependant, quelques contraintes liées à l’utilisation d’une solution verticalisée sont à souligner :

  • La spécialisation des processus ne permet pas toujours de répondre à la totalité de la couverture du besoin fonctionnel de la société
  • Dans l’hypothèse où l’entreprise souhaite développer un nouveau secteur d’activité, l’ERP verticalisé peut ne pas pouvoir répondre au besoin au travers de paramétrages complémentaires : des modules indépendants devront alors être connectés à l’ERP
  • Des interfaces plus nombreuses avec des applications « généralistes » (par exemple la Finance)

En conclusion, une solution verticale peut être est un atout considérable pour les entreprises avec une complexité métier avancée. Elle permet de répondre aux besoins spécifiques sur la base d’un pré paramétrage livré en standard.

Toutefois, il convient d’établir auparavant un cahier des charges précis et détaillé de l’ensemble des fonctionnalités discriminantes, avant toute sélection de solution.

Grâce à la forte expérience de ses consultants, Next Decision peut vous aider dans l’élaboration du cahier des charges et la recherche d’une solution verticalisée.

Cadrage du projet et cahier des charges de l'ERP

Afin de mettre en place un ERP (généraliste ou vertical métier), il est essentiel de cadrer le projet. Les entreprises peuvent faire appel à de la compétence externe pour cet exercice, ce qui présente bien des avantages :

  • L'expression des besoins métiers n'est pas impactée par les limites de l'écosystème en place
  • L'efficacité des processus peut être remis en question plus facilement
  • Le fait de connaître l'étendue des possibilités offertes par les différents outils au sein du système d’information permet d'imaginer les processus métier de demain et de ne pas mettre en place une "usine à gaz"

En plus de reprendre les éléments du cadrage du projet, le cahier des charges ERP doit permettre de faire ressortir :

  • Le contexte et les objectifs du projet de mise en place de l’ERP
  • Les clés de succès
  • Les processus métiers en place
  • Les processus fonctionnels et techniques cibles
  • L’architecture du système d’information cible (applicatif et infrastructure)
  • Les prestations d'intégration attendues et SLA
  • Les éléments de contractualisation
  • La matrice RACI (Rôles et responsabilité)
  • Le lotissement du projet
  • Les budgets

Aide au choix de l'ERP

Pour comparer les différentes solutions de manière pertinente pour votre entreprise, il va falloir mettre en place une matrice d'aide au choix permettant de rapprocher certains aspects :

  • Adhérence au périmètre fonctionnel
  • Ergonomie et agilité du progiciel
  • Adhérence au périmètre technique
  • Méthodologie de mise en œuvre
  • Validation du projet
  • Validation du RACI et des engagements (intégration, SLA)
  • Etude des scenarii d’acquisition : mode SAAS ou mode OnPremise
  • Validation des coûts (logiciels ERP et base de données, matériels, infrastructure, consulting et charge interne DSI et utilisateurs clés)

À l'issue de cet exercice et suite à la consultation des intégrateurs et éditeurs d’ERP, une shortlist est établie.

Il est également possible de demander à l’intégrateur de réaliser un Proof Of Concept (POC). La preuve du concept permet de valider le bon fonctionnement de la solution sur la base d’un jeu de données et d’un ou plusieurs processus demandés par le client.

Depuis plus de 10 ans, Next Decision a acquis son expertise ERP autour de nombreux projets ERP, tant au niveau de missions de cadrage, de rédaction de cahier des charges, d’aide au choix que d’accompagnement projet sur des fonctions de gestion de projet ERP ou d’assistance à maîtrise d’ouvrage ERP. Nos consultants et chefs de projets interviennent en toute impartialité sur l’aide au choix et ne sommes pas dépendants de partenariat technologique ERP. Notre connaissance du marché ERP, de ses acteurs et expertises des projets ERP s’est construite sur des retours terrain.

Faites confiance à l'expertise ERP de next Decision pour vous accompagner ! Contactez-nous !