Téléphone Next Decision02.34.09.31.70

Contact Next Decisioncontact@nextdecision.fr

Youtube facebook twitter
Instagram viadeo linkedin

Retour sur un projet BI AGILE

Voici un retour d’expérience sur l’application de la méthode AGILE lors de la mise en place d’une application sur la relation client (CRM ou Customer Relationship Management ) à la demande d’un client bancaire.

Historiquement, ce client pratique la méthode AGILE et investit dans les nouvelles technologies, notamment sur le rapid delivery.

Pour bien comprendre cette fiche, sachez qu'en agile un PO est un Product Owner.

Les étapes clés d’un sprint AGILE

BI Agile

Phase 1 : Les ateliers fonctionnels d'un projet BI AGILE

Durée : 2 jours minimum

Une fois que le besoin de l’application a été émis, nous avons mis au point des ateliers fonctionnels avec :

  • 3 banquiers demandeurs de l’application (= le final User) -> Le rôle est fixe.
  • 1 scrum master (cette personne réalise les tâches d’un traditionnel chef de projet, mais pas que, elle sait déléguer en cas de bourre, elle fait aussi du développement et de la spécification) -> Le rôle est fixe.
  • 2 PO (Product owner, il s’agit des garants des livrables et des tests associés) : les rôles tournent avec les équipiers.
  • Les équipiers : il s’agit de l’équipe de Réalisation : les rôles tournent avec les PO.

La présence de l’ensemble des personnes de la chaîne est essentielle pour que tout à chacun dispose d’une vue d’ensemble de l’application finale, même si lors de ces ateliers, les équipiers parlent moins et écoutent davantage.

Lors de l’atelier, le scrum master, les PO écoutent les banquiers exprimer leur besoin à l’aide de PPT. Les PO/scrum traduisent le besoin en fonctionnalités. Les PO et Scrum master posent des questions pour définir plus précisément les fonctionnalités : user story.

Une user story doit être une phrase assez vague pour laisser la liberté aux équipiers de développer ce qu’ils souhaitent, et pas trop précis pour éviter de rentrer dans la granularité de la règle de gestion.

Ex : Le client souhaite une application de CRM, il veut établir un rapport Cognos permettant de connaître les conquêtes de client sur le mois.

  • User story trop vague : Je souhaite connaître mes clients (qui ? quand ?)
  • User story top précise : Un client gagné sur le mois, c’est un client dont l’identifiant n’était pas présent dans la base durant les 3 mois précédents (beaucoup trop précis, l’équipe de développement n’a plus à réfléchir)
  • User story OK : Je (banquier) souhaite connaître le nombre de clients que j’ai gagné dans le mois

A la fin, on arrive avec environ 20 User stories, chacune faisant l’objet de rapports Cognos, et il devra être possible de croiser les données in fine :

  • Quels sont les clients gagnés par le banquier sur le mois passé ?
  • D’où proviennent les clients que j’ai gagnés sur le mois passé ?
  • Ces clients, sont-ils des conquêtes internes à la banque (quelqu’un qui était venu pour un prêt bancaire, une assurance-vie), ou des conquêtes externes (arrivées via internet, recommandation, etc.).
  • Quelle est la typologie de mes clients en terme de : Age, Métier, Géographie, Sexe…

Phase 2 : Planning Poker du projet BI agile

Le temps nécessaire pour cette phase est le temps du PO ainsi que celui de ses équipiers, 0.5j au premier sprint.

Par la suite sous l'effet de l'expérience, le temps passé diminue à 0.25 jour.

Une fois que l’on connaît l’ensemble des Users story, on vient chiffrer avec les cartes de points de complexité chacune des Users story en termes de réalisation.

Phase 3 : Sprint planning du projet BI agile 

Durée : 0.25 jour 

En fonction des points de complexités qu’il est possible d’absorber sur un sprint (compte tenu des congés, de la capacité à faire etc.), on vient mettre les user story dans le sprint ou non, et aussi en fonction des priorités des banques.

NB : Il est inutile de savoir d’où proviennent les clients, si je ne sais pas qui il sont.

Phase 4 : Sprint du projet agile 

Durée : Dépend de ce qui est défini, mais pas plus de 3 semaines

Les réalisations de spécifications et les recettes sont faites par les PO et les développements par les équipiers. En gros, une même personne aura tous les rôles dans un même sprint mais ne tiendra jamais ces 2 rôles sur la même user story.

Phase 5 : Démonstration

Durée : 0.25 jour à 0.5 jour 

Les rapports qui ont été produits sont présentés aux banquiers. Ces derniers nous font un retour sur ce qui pourrait leur manquer, ce qui leur convient, et ce qui est à revoir.

Très important : le rapport, même incomplet, est utilisable tout de suite, ce qui permettra de se maintenir dans la boucle Agile.

Phase 6 : Rétrospective

Durée : 0.25 jour 

Phase de retrospective avec le PO, les équipiers et les clients finaux si besoin

Cette étape essentielle, permet de voir ce qui va, ou ne va pas dans les sprints, pour prendre les actions correctrices pour les phases suivantes. Ainsi, les cycles suivants pourront s’améliorer afin que le client soit satisfait du produit qui lui a été proposé.

En résumé

La méthode AGILE permet de donner un livrable très rapidement au client afin qu’il puisse commencer à travailler immédiatement sur le nouveau produit, et ce même si le produit ne répond pas au besoin final. Cette méthode itérative permet de définir au mieux les besoins du client, et pour les équipes informatiques d’être plus efficientes.

Retour au Wiki

Vous cherchez des consultants pour vous accompagner dans l'application de la méthode BI AGILE ? Contactez-nous !

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous rappellerons sous 24 heures.

Les adresses
Next Decision